Articles

Les origines de l'agence Protestinfo remontent à juin 1927, date à laquelle l'Assemblée de la Fédération des Eglises Protestantes de Suisse (FEPS) aborde pour la première fois la question d'un service de presse et d'information du protestantisme suisse.

L’établissement d’un secrétariat romand à Genève fut décidé en 1930, et le 3 décembre 1931, le premier rédacteur du Service de Presse Protestant romand (SPP) entrait en fonction.

La rédaction fut transférée à Lausanne en 1960. En 2000, le SPP se mue en agence de presse pour mieux se mettre au service des médias laïques. L'agence de presse protestante Protestinfo est née.

1923-1998 : 75 ans d'histoire du service protestant de radio.

Le Service protestant de la Radio Suisse Romande plonge ses racines aux origines de la radiodiffusion dans notre pays. C'est le 18 mai 1923 qu'eut lieu la première transmission hertzienne d'un office religieux, une réalisation du pasteur Raoul Dardel au studio de l'aérodrome de Cointrin. Cet essai fut renouvelé le 20 janvier 1924 par le pasteur Jules Amiguet au "Champ de l'Air" à Lausanne.

Souvenons-nous du contexte :  le 10 janvier 1923, la Direction générale des Téléphones avait autorisé des essais d'émissions sur les stations des aérodromes de Genève, Kloten et Lausanne; le 10 mars 1925 se constituera la Société des émissions de Radio-Genève...

Le culte  et la messe vont petit à petit prendre une place de plus en plus régulière dans les programmes de radio Lausanne et radio Genève. Nous aimerions connaître plus des choses sur les années de guerre, mais il est certain que la voix des Eglises comptait à la radio comme la voix de la radio comptait dans le pays  mobilisé. Un morceau d'archive sonore  récemment restauré nous fait participer à un culte "en campagne" présidé par le cap. aum. A.Bovon. L'alternance d'un dimanche vaudois et d'un dimanche genevois fut tempérée d'une excursion périodique à Neuchâtel ou Bienne (respectivement à Fribourg ou à Sion). Les Eglises protestantes déléguaient un pasteur à la prévision de ces rendez-vous. Eugène Ferrari - dont les carnets annotés nous sont parvenus (1947-1954) - s'y consacra pour L'Eglise nationale vaudoise et Robert Stahler pour le côté genevois. C'est lui qui,  avant de passer à la TV, inaugura l'information religieuse sur les ondes, en compagnie de Mgr J. Haas ("Actualité du monde chrétien"), ce type de service qui  s'impose à nos équipes aujourd'hui comme essentiel.

En même temps l'oecuménisme sur les ondes s'installait comme une obligation et comme une  dynamique. Une date mémorable : le service oecuménique de 1948 à la cathédrale de Genève avec l'archevêque Temple, l'évêque Söderblom, les pasteurs Niemöller, Vissert'Hooft et Boegner. Philippe Zeissig allait être le premier directeur d'un service protestant de Radio s'inscrivant dans la logique de la création de la RSR (1961-1972 puis 1979-1985). A son nom, et à celui de Georges Juvet, s'attache un autre grand moment de la collaboration Radio-Eglises, la création de la Minute oecuménique suite à l'exposition nationale de Lausanne en 1964.

La mise en route du deuxième programme allait donner de nouvelles perspectives à notre travail. Ce fut en 1976 le rassemblement des diverses rubriques (catholiques/protestantes, d'information/de témoignage  -  "la Foi et la Vie", "Vivre ensemble sur la Planète") dans un magazine oecuménique qui sera intitulé ("Sur la Terre comme au Ciel" (puis "Terre et Ciel", puis "Parabole").    L'ouverture  sur l'OM  d'un programme distinct devait offrir l'occasion d'un nouveau magazine : "Bleu Ciel" (le dimanche à 11 h.) qui allait attirer à soi la responsabilité de l'information religieuse  au fil de l'actualité, laissant à "Parabole" plus de champ pour le témoignage à la première personne des croyants  et pour la mesure réciproque de l'actualité à l'histoire.  En 1986, "Espace 2" souhaitant (comme en 1997 "Option Musique") une version ciblée à son public et conforme à son style d'émission de la Minute oecuménique (qui allait devenir "A fleur de temps" sur la Première), ce fut la naissance de "Clé de Voûte" -  lecture d'un texte de spiritualité classique ou contemporain -  intégrée aux "Matinales" de façon heureuse...

Henri Künzler